COUPLE : comment ÉVITER le BABY CLASH ?

Eh oui, avoir un bébé n’est pas tout beau tout rose… Une enquête réalisée par L’Institut Elable et WeMoms s’est penchée sur les conséquences de l’arrivée d’un bébé au sein du couple parmi 500 mères…

Flippant.

 

 

 

 

1. Le baby clash touche qui ?

Malheureusement, le baby clash touche une majorité de personnes… Sur les 500 mamans interrogées, 66% ont répondu avoir vécu un baby clash, dont 20% ont affirmé que le couple a bien failli ne pas résister.

Ça fait froid dans le dos… Mais peut-être y a-t-il quelques moyens de l’éviter…

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

2. Les causes du baby clash

Les mères interrogées ont déclaré que ce clash était souvent dû au changement de vie, à la fatigue, au manque de communication et aux nouvelles responsabilités.

De plus, le papa peut souvent se sentir exclu, voire jaloux de la relation entre la mère et le bébé. de son côté la maman peut se sentir incomprise… Un sac de nœuds auquel’ajoutent les traumas de sa propre enfance, ancrés en chacun et non réglés…

Le couple devrait en fait être accompagné tout au long de la grossesse pour prévenir les conflits à naître et analyser les réactions lorsque le bébé sera là. Malheureusement, on croit encore que la venue d’un enfant ne doit être que belle et rose… Impossible !

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

3. Que faire pour éviter le baby clash

La survenue d’un enfant est un choc. Émotionnellement, physiquement et moralement, il y a du bon, comme du mauvais. Il faut relativiser. On n’arrivera pas à ne vivre que de bons moments avec bébé. Il faut accepter que c’est dur et parfois super chiant, bref, il faut avouer que la maternité et la paternité, ce n’est pas l’éclate tous les jours.

En fonction de cela, il est primordial de se souder à l’autre et de le voir comme un allié dans cette aventure de titan. Se promettre que ce nouveau venu ne ruinera pas son couple, s’obliger à dire ce que l’on ressent : ses manques, ses envies, ses colères et ses incompréhensions. Passer des moments SANS le bébé pour ne pas oublier qu’avant d’être parent on est un couple !

Changer ses habitudes plutôt que les subir. Certes vous ne dormirez plus le matin jusqu’à dix heures. Mais plutôt que de ruiner son moral à subir le manque de sommeil, alternez les levés. Vous ne pouvez plus sortir comme avant ? Fixez un planning : « Tous les jeudi c’est zozo qui garde le petit et moi qui passe une soirée avec les copines ! »

Entretenez la complicité avec Charmant, rappelez-vous vos bons moments de couple, soyez complices et gentiment moqueurs. Bébé braille ? Bébé vous saoule ? Bébé vomi tout le temps ? Riez-en tous les deux plutôt que de vous renvoyer votre haine.

Mais si le clash est inévitable, pensez à consulter un psychologue qui vous aidera à comprendre pourquoi votre couple n’arrive pas à surmonter ce troisième larron.

 

Et surtout, il est important de ne pas culpabiliser car on n’arrive pas à tout gérer de front. Nous ne sommes pas des super-héros, bébé est une personne à part entière qui a ses bons côtés et ses travers !

Crédit Photo : Pinterest