C’est QUOI la FEMINITE ?

Dire d’une femme qu’elle est féminine est presque devenu insultant. On ne veut plus définir la femme en un mot, et c’est tant mieux. Mais faut-il s’ôter le droit à la féminité ? Ne faudrait-il pas simplement donner un coup de neuf à ce terme trop souvent associé à une paire de talons hauts et un manteau rose poudré ?

 

Nous pensons que le féminin, la féminité et le féminisme sont les racines d’une même plante, et que chaque femme doit se construire au travers de tous ses aspects, qu’ils soient doux, brutaux, colériques ou rieurs. Voilà la féminité.

 

1. Recevoir des autres femmes

La féminité est un je-ne-sais quoi qui se transmet de mère en fille, de grand-mère en petite fille, de femme en femme. C’est un regard admiratif et complice entre deux femmes qui se comprennent et se soutiennent dans leur féminité. Comme un petit secret bien gardé que chaque femme porte en elle, celui de se sentir portée par les autres femmes.

2. Conserver des trésors

Le souvenir d’un parfum, la vue d’une belle nuque, l’odeur d’une étoffe sont des petits trésors qui donnent ce caractère impalpable à la notion de féminité. C’est une beauté cachée en chaque femme, un souvenir qui a constitué ses sens, ses gestes et ses affects. La féminité n’est pas le port d’un rouge à lèvres, mais la façon dont elle saisit le bâton pour décider de se mettre en valeur. C’est puissant, animal et sensuel.

 

3. Vivre sa liberté

La féminité est liée à la liberté. Être féminine, ce n’est pas se sentir engoncée dans un costume de dame, c’est être pleinement soi, pleinement libre avec son corps et son esprit. C’est courir sous la pluie en jupon transparent, faire des kilomètres de jogging en transpirant sous la brume, jouir avec un inconnu en culotte de coton… Être femme n’est pas un sentiment restrictif et normé, c’est au contraire, l’ouverture de champs des possibles infinis.

4. Transmettre sa féminité

Être féminine, c’est aussi donner envie aux petites filles d’être fière de leur féminité. Leur faire sentir qu’elles ont le corps et l’esprit le plus merveilleux de la planète et qu’en étant pleinement femme, elles pourront se sentir pleinement libre. Leur apprendre qu’elles ont le droit à tout, que la féminité, c’est aussi d’assumer sa part de masculinité et qu’elles peuvent courir en jogging souillé de boue sur un terrain de foot et porter du vernis rose pailleté aux orteils.

 

5. Glisser sur la vie

La féminité pourrait se définir par la force tranquille que dégage chaque femme. Une certitude que la vie se vit à 200% mais qu’elle nous emporte là où elle veut. C’est être révoltée pour de belles causes, passionnée par de grands sentiments, emportée par de profondes douleurs mais c’est accepter de se laisser traverser par la vie. Il y a quelque chose d’humble et de puissant qui se dégage des femmes, de la féminité.

 

La féminité, c’est la liberté !

 

Léa Philippe

Crédit Photo : Pinterest