TROP d'IDÉES REÇUES sur le VIOL en France

L'association Mémoire traumatique et victimologie a fait réaliser un sondage dont les résultats sont édifiants : le viol reste encore, pour bon nombre de Français, un amalgame de clichés et d'idées reçues à combattre de toute urgence.

Ainsi, on y apprend que pour 4 Français sur 10, un violeur est moins coupable si la victime s'est montrée "aguichante"... De même, pour 1 Français sur 2, "non" peut vouloir dire "oui" !

Autre chiffre qui fait carrément froid dans le dos, chez les jeunes (18-24 ans), 30,7% considèrent que les femmes "peuvent prendre du plaisir à êre forcées lors d'une relation sexuelle".

24% des sondés estiment aussi qu'un acte sexuel comme une fellation forcée n'est pas un viol... Idem pour un acte sexuel forcé où la victime n'a pas résisté : pour 26% des Français, ce n'est pas vraiment un viol...

Enfin, violer sa conjointe n'est pas illégal pour 17% des interrogés !

Faut-il le rappeler, 90% des victimes connaissent leur agresseur, et seules 10% d'entre elles ont le courage de porter plainte contre leur bourreau.

On ne sait plus si on doit pleurer ou hurler face à ces chiffres, mais une chose est sûre, on ne peut rester indifférents !

Crédit photo / Pinterest