DESIGN SCANDINAVE : comment on FAIT ?

On entend le terme « design scandinave partout » ! Cette table est très scandinave, ce motif de robe aussi et on finit par se demander si le design scandinave n’est pas devenu le mot joker pour désigner n’importe quel objet un peu rétro, un peu sympa…

Si vous voulez vraiment avoir un intérieur typé « design scandinave », suivez le guide.

1. Le mythe du design scandinave

Même si dans les années 80, un groupe de designers a tenté de mettre fin à ce terme réducteur en organisant ses funérailles (oui oui), le « design scandinave » a survécu.

Nous voyons toujours une bande de géants blonds fabriquer des meubles en bois clair (tout du moins nous avons envie de croire que notre meuble Ikea a été fabriqué par un de ses géants blonds…)

Ce qui est amusant également, c’est qu’on met dans « design scandinave » tout le coin des rennes, des hivers longs et des paysages froids et féériques. Genre le père Noël est toute sa bande.

Et bien non, il faudrait ne mettre dans le design scandinave que la Norvège et la Suède qui se partagent la péninsule scandinave. La Finlande ne devrait pas en faire partie, mais on préfère, lorsqu’il s’agit de design, la coller dans le « scandinave ». Pratique.

[SAUT_PAGE] 

2. La montée du design scandinave 

Le design scandinave (attention, un peu d’Histoire) hérite du style gustavien, romantique national et fonctionnaliste.

Dans les années 1950, le design scandinave est THE référence grâce à sa modernité (mais point trop), à son côté artisanal, minimaliste et fonctionnel.

Et puis voilà qu’en 1960, le chaîne CBS organise le premier débat présidentiel télévisé… Et où John F. Kennedy, sénateur, et Richard Nixon, vice-président, colle leur postérieur ? Dans la Round Chairs du designer danois Hans Wegner ! M. Kennedy ayant mal au dos, avait demandé cette chaise.

Le design scandinave rentre alors dans l’Histoire.

[SAUT_PAGE] 

3. Le style scandinave

On se goure complètement quand on veut voir dans le design scandinave du blanc, de l’épure, du froid, du bois et une seule petite peau de mouton pour la touche fantaisie. Le design scandinave se veut « associatif » ! Il s’agit plutôt de l’idée d’intégrer de nouvelles pièces à son salon, sans avoir besoin de repenser toute la déco.

Le blanc est choisi pour son contraste avec les objets aux couleurs vives et aux motifs traditionnels. Les objets fonctionnent seuls et lorsqu’ils sont insérés dans un ensemble, ils donnent de la personnalité à la pièce.

De plus, la nature a une grande importance. On y travaille ses couleurs et sa lumière. Verre teinté ou soufflé, meuble vitrine, bougies et absence de rideaux crée une sensation d’extérieur dans l’intérieur. Besoin de lumière dans un pays qui en voit peu !

Enfin, le design scandinave doit être fonctionnel. Le bois est traité pour qu’il ne se tache pas et tout le design intègre la notion de vie et de famille. Grande table pour tous, tissu doux mais résistant. L’enfant qui grimpe sur l’accoudoir du canap’ et la tablée qui fait un jeu de société sont intégrés dans le concept du design scandinave.

[SAUT_PAGE] 

4. Le credo

Pas de superflu, pas de gâchis. C’est aussi un style de vie qui accompagne un design. Du durable, du responsable et du recyclable !

De plus en plus de marques scandinaves affirment leur puissance grâce au choix des matériaux écologiques et à la volonté de fabriquer des objets écoresponsables.

A savoir que les pays scandinaves sont « éduqués » au design quel que soit leur culture. De nombreuses émissions télévisées parlent design et art de vivre, et le designer est beaucoup plus proche de la matière brute qu’en France.

On a encore du boulot avant de vivre « design scandinave » !

 

 

Crédit Photo / Pinterest : 1, 2, 3, 4.