COMMENT avoir une relation SAINE avec votre MÈRE ?

Vous vous êtes fixée d’en finir avec vos querelles d’ado contre sa môman, et de devenir une adulte responsable, qui peut dialoguer cordialement avec sa mère…

Sauf que plus le délai que vous vous êtes fixé arrive, moins vous avez de solutions ! On vous file un coup de patte…

 

 

 

1. L’approche subtile

Pas la peine de lui envoyer un mail pour lui dire à quel point vous êtes désolée d’avoir était une fille aussi indigne durant tout ce temps, mais que quand même, elle aussi a sacrément été vache parfois…

Vous finirez juste par ressasser les vieilles querelles, et ça finirait en engueulade, comme d’hab’. Préférez passer déjeuner un weekend, à la cool, et devenez la « SUPER-FILLE ». Sympa, détente, qui laisse couler les petites attaques… Le but est déjà de finir le repas sans avoir fait une critique une seule fois (on sait, c’est rude).

 

 

 

2. La mise au point

Si jamais la méthode douce et subtile ne fonctionne pas. Mettez les pieds dans le plat une bonne fois pour toutes, en face : « Mais tu vas me lâcher un peu avec tes histoires de mec à trouver ? Si j’étais heureuse comme ça ? Si mon modèle c’était autre chose que le tien ? Si je préférais avoir un chat qu’un môme ? »

Calmez ensuite le ton et tentez de discuter. Elle ne se rendait peut-être pas compte qu’elle vous mettait une pression de folie depuis tout ce temps.

 

 

 

3. L’intervention de la tierce personne

Si votre relation est vraiment plombée, tentez de faire intervenir une personne neutre et de bons conseils. Demandez-lui de plaider en votre faveur, expliquez-lui que vous n’arrivez pas à dialoguer avec votre (sorcière) mère, qu’il serait bon qu’elle mette de l’eau dans son vin, que vous aussi êtes prête à mettre un peu d’eau dedans (un peu hein, on ne va pas gâcher toute la saveur d’un bon pinard non plus).

 

 

 

4. Les nouveaux rapports

Vous fonctionnez de la même manière avec votre mère depuis que vous avez dix ans : elle vous engueule parce que vous n’avez pas mis vos couverts dans le lave-vaisselle et vous, lui reprochez son caractère à coup de « t’es grave » (expression que vous n’utilisez d’ailleurs plus depuis mille ans).

Il est temps de… GRANDIR ! Faites-lui comprendre que vous n’êtes plus une enfant et ne vous comportez plus comme une ado mal embouchée. Chez vos parents, vous êtes une invitée, chacun doit donc se respecter. Vous ne diriez pas à vos hôtes que « Comme d’hab’, tu mets vraiment trop de beurre dans ton gratin, t’es graaaave… »

 

 

 

5. Les bonnes activités

Le clou du spectacle est quand vous réussissez à partager des activités communes. Tiens, et si on se faisait une virée en bateau ? Viens on va au poney ! J’ai deux places pour un vernissage photo, we go ?

Et là, votre adolescence ingrate aura bel et bien tourné la page avec vos boutons !

Crédit Photo : Pinterest