PORTRAIT décalé : ENJOYPHOENIX vue par Confidentielles

On est un peu bouche bée par la folie folle des youtubeurs et youtubeuses stars ! Nous, on est resté coincé à l’époque où croiser la photo de Steve McQueen ou de Johnny Depp suffisait à nous filer des frissons, mais maintenant, les temps ont changé… Nos ados ne veulent plus d’une star modèle, d’un emblème gigantesque et inatteignable (ouais, même à quatorze ans on avait compris qu’on ne se trouverait jamais un Johnny Depp en guise de mari…), mais ils sont hypnotisés par… des ados comme eux ! genre avec des boutons, des rails de chemin de fer sur les ratiches et tout et tout...

Décodons pour être moins c** bête.

 

 

 

EnjoyPheonix est jeune demoiselle qui lance sa chaîne beauté sur Youtube à 16 ans (la vache !) Elle est une ado mal dans ses pompes, boutonneuse, victime des moqueries de ses camarades, bref, pas bien quoi. Et elle décroche un succès phénoménal. Pourtant, le tableau de départ ne semblait pas glamour. Et c’est ça qui a justement fait son succès : c’est une nana comme les autres nanas, c’est une copine !

 

Le truc, c’est qu’elle arrive quand même à nous tenir une tripoté de minettes à peine pubères en haleine pendant 11 minutes et 7 secondes en racontant… Rien.

 

Bon, rien, rien, c’est un grand mot allez-vous dire. Elle nous raconte quand même qu’elle est à Lyon chez sa famille, qu’elle a envie d’expliquer que le maquillage c’est avant tout pour se sentir bien, pas pour se cacher (là on avoue l’avoir un peu perdue), que c’est : « vraiment une aide psychologique dans la mesure où l’on se dit que comme ça on se sent mieux et je pense qu’on n'a pas à juger les personnes qui se maquillent au quotidien parce que pour elles ça peut leur sembler indispensable de se maquiller pour se sentir mieux dans leur corps, pour avoir confiance en eux et pour moi ça me semble normal par exemple de me maquiller comme y’a des jours aussi où je me maquille pas parce que…. » Non, il nous manque vraiment le décodeur ado…

 

Du coup, à 2 minutes 55, commence enfin le tuto maquillage (wouhouuuuu). Elle montre tous ses super beaux produits (qu’elle a gratos et qui provoquera des crises ultimes dans les familles des ados qui vont tenter de ruiner leur mère pour acheter le MÊME ! Parce que si c’est une autre marque, ça marchera PAS !)

 

742 produits plus tard, il est vrai que la demoiselle a caché ses boutons (et qu’on en a appris pas mal sur la manière de planquer un gros défaut apparu lors d’une nuit trop courte, et trop vinassée…) Mais on se revoit à son âge, avec toutes nos copines boutonneuses et on se demande si on n’aurait pas un peu perdu de notre superbe adolescence immature et insouciante… On se dit qu’avec cette maîtrise totale de son apparence, on est déjà dans les problématiques « des grandes » qui se battent avec les clichés de la perfection, mais tentent de l’approcher quand même… On se dit que la pauvre petite jeune qui n’a pas les moyens de se payer les 742 produits de beauté pour cacher ses boutons va passer pour une grosse hasbeen alors qu’avant, c’était bataille de furoncle contre bataille de points noirs…

 

M'enfin, on se dit aussi qu’ils sont sacrément doués ces petits jeunes et qu’ils nous ont surpassés sec dans l’art de jouer avec le net !