7 ASTUCES pour ne plus JAMAIS AVOIR le BLUES DU DIMANCHE SOIR

On pensait l’avoir oublié ce satané blues du dimanche soir, celui qui nous gâchait ces dernières heures de liberté quand on était étudiant. Nous voilà salariées, les week-ends sont synonymes de liberté et on peut enfin en profiter, sans découvert à la banque, ni trucs à réviser et/ou à rendre.

Et puis voilà qu’après quelques années de labeur, il revient, insidieusement. C’est presque pire car on pensait vraiment l’avoir oublié.

Heureusement, notre expérience nous a appris deux trois bricoles pour lutter contre ce vieil intrus. On les partage avec vous. Merci qui ?

1. Ne rien planifier d'important le lundi

Si vous êtes facilement sujette à ce blues, évitez au maximum les présentations ou les réunions importantes le lundi car cela va forcément occuper vos pensées, surtout le dimanche en fin d’après-midi. Et puis, vous risquez d’être tentée de jeter un dernier petit coup d’œil à votre présentation. Pas top pour une soirée relax.

2. Prévoir un truc agréable pour le lundi

Un petit déjeuner avec une collègue, un déjeuner avec une amie, une sortie au cinéma le lundi soir, bref, tout ce qui va donner une touche positive à votre lundi.

3. Lire ses mails le dimanche soir ou pas ?

Il y a les anxieux qui ne peuvent pas s’empêcher de jeter un œil sur leurs mails. C’est une bonne idée, si cela peut permettre de planifier sa semaine et de dormir sur ses deux oreilles. Mauvaise idée si vous tombez sur un truc qui vous stresse et pour lequel vous ne pouvez rien faire avant lundi matin. L’idéal est de planifier sa semaine le vendredi soir avant de quitter le boulot, histoire de se libérer la tête jusqu’au lundi matin.

4. Sortir le dimanche en fin d'après-midi

Une séance de ciné, un goûter chez des amis, une balade, etc. Ce sont des super moyens de prolonger agréablement le week-end, sans avoir cette sensation d‘avoir laissé le temps filer sans avoir rien fait pour nous, une des causes du blues du dimanche soir.

5. Préparer un gâteau pour ses collègues

Quitte à penser au boulot et à ses collègues dès le dimanche 17h, autant que ça soit constructif. On prépare un gâteau que l’on partage dans la matinée, histoire de réconforter ceux qui ont souffert du BDS (blues du dimanche soir). Et puis, cuisiner, c’est bon pour le moral.

6. Inviter ses amis pour un dîner vers 18h30

Une fausse impression de samedi soir mais sans se coucher trop tard, rien de mieux pour se laisser vivre et ne penser à rien. Vos amis vont vous adorer pour cette idée toute simple.

7. Regarder un bon film en début de soirée

On s’installe confortablement. Vous avez le droit à la couverture en polaire, au pyjama tout moche et même aux trucs à grignoter car l’idée est de se prélasser devant un bon film. C’est le moment de prendre le temps de regarder enfin les films trèèès longs que l’on n’a jamais le temps de regarder ou les films qui font pleurer. Ça marche aussi avec une bonne vieille série américaine.

 

Pascale Weeks

 

Crédit photo : Pinterest