Le GUIDE ultime pour passer de bonnes fêtes de NOËL

Si vous êtes de celle pour qui l’approche grandissante des fêtes de Noël est une vraie source de stress, voici les bons trucs pour survivre au grand rassemblement familial.

 

 

 

 

 

 

1. Le cauchemar de la bûche bien garnie

Vous avez des sueurs froides rien qu’à imaginer le repas gargantuesque qui vous attend, et l’inévitable indigestion qui vous fera passer une sale nuit juste après ? Rusez : arrivez le ventre déjà calé, et servez-vous raisonnablement, sans jamais vous resservir. Au moment du dessert, passez votre tour : la crème au beurre risquerait de faire capoter votre plan.

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

 

2. Savoir doser les engueulades

Réunion familiale = engueulades programmées. Vous savez déjà qui va s’engueuler avec votre cousin Arthur pour cause d’opinions politiques divergentes, et qui va sortir sa langue de vipère pour raconter les déboires de votre cousine Chloé qui s’est fait larguer. Préparez quelques phrases spéciales « détournement stratégique de sujet » à dégainer au bon moment : « et vous avez entendu parler du vajazzling ? » (si vous ne savez pas ce que c’est, rendez-vous ici).

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

 

3. Le déballage des cadeaux

Les petits tout excités se ruent vers le sapin, c’est l’heure de plaquer sur votre visage un sourire de circonstance et vous extasier très fort sur tous les présents que vous recevrez. Au pire, vous les revendrez sur le bon coin, c’est toujours ça de gagné.

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

 

4. L’art d’ignorer les relous

Tant qu’à faire de voir toute votre famille une fois par an, évitez soigneusement les relous et leurs blagues douteuses, et ruez-vous sur votre cousine préférée. Placez-vous de façon à vous tenir loin du buffet, où on retrouve généralement les mêmes gloutons, et concentrez-vous sur ceux avec qui vous pouvez tenir une discussion apaisée.

 [SAUT_PAGE]

 

 

 

 

 

 

5. Comment éviter de finir bourrée avant la bûche

Un petit apéro par-ci, une coupette de Champagne par-là, un vin moelleux pour accompagner le foie gras… pour éviter de vous retrouver pompette avant le dessert, voici les règles de survie : sirotez votre verre à petites gorgées pour que tonton André ne soit pas tenté de vous resservir toutes les 5 minutes, buvez de l’eau régulièrement à table pour garder les idées claires, et surtout évitez les mélanges…

Crédit photo / Pinterest