Un JOUR, un HOMME : le chat solitaire

Vous avez sans doute déjà croisé ce type d’homme, vous tombez peut-être même régulièrement sous le charme de ce regard mystérieux et de cette patte hautaine…

 

On vous apprend à décoder ce drôle d’animal.

 

 

 

 

 

1. L’œil glaçant

Le chat solitaire n’est pas de ceux qui vous tapent un grand coup dans le dos en vous claquant une bise. Non non, comme un chat mal embouché, il se dompte, se fait distant et surtout, a un regard à vous glacer le sang. Plus facile à dire qu’à faire, il ne faut pourtant pas vous laisser intimider. Le meilleur moyen de lui montrer que vous n’êtes pas une petite souris effarouchée, c’est de le soutenir, ce regard froid. Comme avec un vrai chat.

2. L’approche futée

Pour apprivoiser le gros matou, il faut y aller tout en subtilité. Vous n’arrivez pas vers un chat solitaire en lui gratouillant violemment la tête et en le prenant dans vos bras comme un bébé ! Là, c’est pareil. On ne vous dit pas de vous approcher de lui a petit pas en lui faisant renifler votre main, mais pas loin ! Une phrase à la cafèt’, un bonjour distant, un sourire bienveillant et il va se détendre le gros matou grincheux.

3. La juste caresse

Une fois qu’il vous a toléré dans son cercle de proximité, il ne faut pas tout gâcher en lui sautant dessus. Il fuira et ne vous approchera plus jamais, même si vous arrivez avec une gigantesque gamelle de croquettes. C’est un grand timide, un sauvage qui ne veut pas se sentir emprisonné. Vous devez donc vous montrer irréprochable et sans calcul. Il laissera tomber son mystère quand il se sentira en confiance…

 

Une fois intime, ne trahissez pas sa confiance, ou il repartira fièrement (mais blessé) se percher dans son arbre, et plus jamais vous ne pourrez l’approcher…

Crédit Photo : Pinterest