POURQUOI j’ai foiré MA VIE (mais que tout n’est pas complètement foutu)

Ah les regrets… Quand on se refait le fil de ces dernières années, on se dit qu’on aurait pu sacrément mieux se débrouiller… Ce mec inutile qui nous à fait perdre notre temps, ces jobs enchaînés tous plus inutiles les uns que les autres, ces amies qui nous ont bouffé parce que l’on été trop gentil… Bref, le bilan est un peu rude…

Mais il est encore à sauver !

 

 

 

1. Couple catastrophe

Côté couple et sexo, ça n’a pas été tellement ça… Depuis plusieurs années, vous enchaînez les bides, les flops, les  beurks, les blurps, bref, vous vous trainez dans une marée de sales types qui bouffent votre énergie et votre moral : vous êtes tombée amoureuse de votre plan cul, vous avez perdu votre meilleure amie, car c’est elle qui est sortie avec, vous avez tenté de vivre avec un mec qui ne faisait que profiter d’un loyer gratuit et vous avez fait douze dépistages du Sida parce que vous aviez trop bu, et oublié la capote…  C’est moche, mais on peut se ressaisir !

Allez hop, trie dans le téléphone, suppression des nocifs, mise en avant des VRAIS amis et on se refait une vie au top ! Bien dans vos chaussettes, le prince charmant viendra de lui-même…

 

2. Boulot-bouze

Après la fac, vous avez enchaîné les petits boulots, changé trois fois de cursus, planté des années de fac en cours pour finalement vous retrouver dans un job qui ne vous correspond pas du tout… Dites-vous qu’avoir vendu des glaces aux touristes obèses et fait l’hôtesse souriante aux gros machos qui vous mettaient des mains aux fesses a permis de vous endurcir. C’est bien de pouvoir faire des boulots rudes, ça forge !

Mais si c’est la déprime totale… Fuyez ! Il ne faut pas vous encrouter dans une job désespérant, sinon, ce sera pour toute la vie… Alors on file à pôle emploi, on prend des rendez-vous avec des centres d’orientation et on trouve sa voie ! C’est effrayant, c’est vertigineux, mais c’est essentiel pour ne pas… planter sa vie !

 [SAUT_PAGE] 

 

 

3. Poids yoyo

Il y a toujours une nana qui nous sort à tous les repas : « Moi j’ai trouvé mon poids de forme, je suis stable depuis des années ! » Bah nous, que dalle, on jongle de cinq kilos en cinq kilos et on a trois tailles de jeans histoire de suivre la tendance de notre corps…

Du coup on se sent flasque et déprimée. STOP ! On se fait un rythme de vie au poil pour un nouveau départ. On s’intéresse à la bonne bouffe, celle de qualité, qui fait du bien aux papilles, mais au corps aussi ! On concocte des jolis menus pleins de légumes et de céréales, on trouve la bonne portion pour notre corps et on se choisit un petit (allez, un tout petit) sport. Marche, yoga, piscine… Trouvez-vous une activité qui vous fait du bien !

4. Votre chat dirige votre vie

Du coup, pour sortir de la déprime, vous vous êtes acheté un chat… Au début, ça se passait bien, et puis petit à petit il a commencé à diriger votre vie. Levé à cinq heures du mat’ pour lui donner sa bouffe, arbre à chat démesuré, croquettes ultras chères… Vous vous êtes dit qu’il y avait vraiment un problème lorsque vous n’avez pas pris de vacances parce que vous ne vouliez pas chambouler ses habitudes…

OK, Minou est mignon, mais là, il abuse ! On reprend le dessus, on l’oblige à dormir la nuit, on part en vacances en le faisant garder et on s’autorise de rentrer plus tard que minuit, même si gros chat va faire la tronche !

 [SAUT_PAGE] 

 

 

5. Vos parents dirigent votre vie

Vous avez certes votre indépendance, mais par confort ou par flemme de vous assumer, vous avez laissé vos parents entrer, et camper, dans votre vie d’adulte. Maintenant, votre mère vous appelle trois fois par jour pour vous parler du fait qu’avec ce boulot de freelance, vous ne cotiserez jamais comme il faut pour la retraite, et vous rappelle qu’il est important d’arrêter de fumer (même si ça fait deux ans que vous avez stoppé, elle ne le croit pas).

Il faut réagir sinon vous allez finir happée ! Voir ses parents dans de bons terme,s c’est essentiel, mais ça ne veut pas dire qu’il faut que vous restiez leur petite fille ! Imposez-vous. Vous avez grandi, vous n’avez pas la même vie qu’eux, et ils n’ont pas à vous juger. Cela permettra d’éviter les repas de Noël fort gênants où ils racontent devant tout le monde votre dernière infection urinaire…

 

 

Crédit Photo : Pinterest