SEXE et CINÉMA : on a testé – Titanic

M. Charmant et moi avons un ami qui possède de vieilles voitures dans son garage. Un jour, revoyant Titanic, on s’est fixé comme mission de refaire la scène hot du film… Et nous nous y sommes tenus...

 

 

 

 

 

 

Invités à un apéro bien arrosé chez notre ami détenteur de voitures vintages, M. Charmant me regarde avec insistance et me fait un clin d’œil pornographique – vous voyez, celui avec le levé de sourcil et tout et tout –, je comprends de quoi il s’agit et le suis discrètement direction le garage enchanté…

Là, il me fait le cérémonial façon Jack : il m’ouvre la portière, me donne la main pour que je monte, on se fait des courbettes pour se marrer et comme je suis un peu pompette je trébuche sur la marche – bah elles étaient vachement hautes les voitures d’époque ! Zozo me sort un « Tut tut, en voiture Simone ! » (moins glamour…) et je lui sors – j’ai bien appris mon texte – « Emmenez-moi dans les étoiles »… « PFFF c’est ring’ ! »  qu’il me répond, et je m’énerve : «  Allez, on joue pour de vrai ! ». Il reprend son sérieux quand je lui saute dessus et l’entraîne à l’arrière.

Je ne sais pas comment ils ont fait dans Titanic, mais ce n’est pas du tout simple de passer de l’avant à l’arrière ! Leur voiture devait être trafiquée et agrandie, car mon cher et tendre a mis cinq minutes pour arriver derrière avec moi qui le tirais comme une bourrique et lui qui poussait le plus fort possible avec ses pieds. Enfin sur la banquette arrière, nous reprenons notre souffle avant de passer aux choses sérieuses…

 [SAUT_PAGE] 

 

 

 

 

 

Il faut que je joue à la vierge effarouchée et ça fait bien rire mon mec… Je lui roule une pelle pour le faire taire et les choses se corsent. Le problème, c’est qu’il est très difficile de trouver une position convenable… J’ai mal au dos et lui a le genou coincé… On se contorsionne comme on peut. Il se met à faire une chaleur  de fou là-dedans et – en effet c’est arrivé – les vitres se teintent de buée.

On fait l’amour comme de jeunes amoureux, c’est mignon – et un peu chiant – quand tout à coup, il hurle. « Déjà ? », « Mon genouuuuuuuu ». Fichtre. Il vient de se bousiller le genou dans un mouvement trop brutal. Zozo se rattrape comme il peut et glisse sur la vitre pleine de buée – c’était ça en vrai la scène de la main qui glisse – et sort de la voiture en rampant. Pas hyper sexe mon Jack à moi…

Je tente de le porter jusqu’au salon, le pose dans le canapé et vais chercher de la glace. On nous dévisage d’un air mi-moqueur, mi-grondeur…

 

La fenêtre du garage donne sur la terrasse. Et tous les fumeurs nous ont vus.

 

 

 

 

Crédit Photo : Pinterest