CHEVEUX : c'est quoi la CURE de SÉBUM ?

On connaît maintenant le no poo, le low poo, mais la cure de sébum, vous en aviez déjà entendu parler ?

Le but : se faire des cheveux plus beaux en se servant du sébum produit naturellement par le cuir chevelu.

On vous explique !

 

 

 

 

1. Tout commence avec le sébum

Le sébum, c’est une sorte d’ »huile » naturellement sécrétée par le cuir chevelu et l’épiderme (c’est le fameux excès de sébum qui provoque des boutons sur le visage !).

Le sébum joue normalement un rôle protecteur du cheveu, en l’hydratant et en l’empêchant de regraisser trop rapidement. 

Le problème, c’est qu’on le décape toujours trop vite en se lavant les cheveux…

 

 

 

 

2. C’est quoi le principe ?

Concrètement, on ne doit plus se laver les cheveux pendant un mois entier. Oui, ça parait long et il faut s’armer de courage pour voir les résultats.

Pour celles qui ont les cheveux longs, en attendant que le pire soit passé, vous pouvez camoufler les racines grasses sous des buns, des tresses, des queue-de-cheval… Pour les cheveux courts, on peut tricher avec un foulard ou un bandeau.

 

 

 

 

3. On fait comment au quotidien ?

Pour prendre soin de vos cheveux sans les laver, il faut respecter un certain rituel, à savoir :

- utiliser une brosse en fibres naturelles et se brosser les cheveux deux fois par jour, pour étaler le sébum des racines jusqu’aux pointes

- bien passer ses doigts dans ses cheveux pour décoller les racines

- laver sa brosse très régulièrement, en utilisant du gel douche ou du shampoing

- et changer sa taie d’oreiller très souvent

Et enfin, s’armer de patience !

 

 

 

 

4. Et après ?

Une fois votre cure terminée, vous pouvez à nouveau vous laver les cheveux, mais cette fois vous n’aurez besoin que d’un lavage par semaine pour entretenir votre crinière.

En revanche, il est plus que conseillé de troquer les shampoings du commerce pour des produits lavants naturels, pour éviter de vous retrouver à devoir à nouveau laver vos cheveux tous les deux jours.

Il existe ainsi des poudres lavantes, comme le shikakaï, que l’on trouve en magasins bio.

 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest