Est-ce que je PERDS TROP de CHEVEUX ?

A chaque changement de saison, c’est la même rengaine : on commence à voir de plus en plus de cheveux qui s’accumulent sur la brosse, et on s’affole.

Mais à quel moment faut-il vraiment commencer à se poser des questions quand on perd ses cheveux ?

On fait le point.

 

 

 

1. Faut-il compter ses cheveux perdus ?

1, 2, 3… Non, on ne va pas enlever ses cheveux de la brosse pour les comptabiliser et les ajouter à la pile de nos cheveux perdus. On sait qu’en moyenne, on perd entre 50 et 100 cheveux par jour (oui, c’est pas mal, mais c’est normal), mais le plus souvent on ne s’en aperçoit même pas. Pour être bien sûre qu’on n’a pas de problèmes de ce côté-là, il suffit de passer sa main dans ses cheveux (quelques jours après un shampoing) : on doit récupérer une dizaine de cheveux, pas plus.

 

 

 

2. A quoi est due la perte de cheveux ?

Il existe plusieurs facteurs pouvant expliquer une perte de cheveux : ça va du stress à son mode de contraception, en passant par une carence en fer, un régime ou un taux de mauvais cholestérol trop élevé. Bref, pour vous y retrouver mieux vaut prendre rendez-vous chez votre médecin qui fera un bilan et pourra trouver la cause à traiter.

3. Faut-il s’inquiéter ?

En règle générale, une chute de cheveux est passagère et due à l’un des facteurs indiqués ci-dessus. Mais cela ne dispense pas d’une consultation médicale en cas de doute, pour vérifier que tout va bien.

 

 

 

4. Comment traiter une chute de cheveux ?

Il existe différents types de traitement : des soins locaux, à l’aide de produits à appliquer directement sur le cuir chevelu, ou des compléments alimentaires à prendre en cure pour résoudre le problème. Ces traitements doivent être accompagnés d’un suivi médical, car ils ne permettent pas à eux seuls de faire des miracles. La levure de bière est particulièrement recommandée pour renforcer la kératine, le principal composant de nos cheveux.

 

 

 

5. Comment éviter de perdre ses cheveux ?

Certains gestes tout simples peuvent vite abîmer les cheveux et provoquer leur chute : les brushings trop fréquents, les colorations ou les décolorations qui agressent la fibre capillaire, les lavages répétés… Au soleil, on se munit d’une huile capillaire adaptée qui va protéger notre crinière des UV, comme on mettrait sa crème solaire avant de bronzer. 

 

Aurélie Poumailloux

Crédit photo / Pinterest