DEMASQUEZ les TICS du GROS SALAUD #onnemeprendrapluspourunequiche !

Marre des enfoirés. Que ce soit bien clair on a bien décidé de faire table rase des boulets. Et qu’ils ne nous approchent même plus !

Bon, par contre, plus facile à dire qu’à faire. C’est qu’ils ont des techniques pointues les gros salauds pour nous mettre dans leurs filets. Et comme on n’est pas aussi machiavéliques qu’eux, on se fait piéger.

On ne devient donc pas une manipulatrice hors pair pour les comprendre, mais, on flaire leurs habitudes pour lire au travers d’eux…

Regardez, c’est un jeu d’enfants…

1. Il a travaillé son œillade ténébreuse

Vous voyez, ce regard perçant et intense que vous faites pour séduire un Charmant adossé au bar…

Bah eux, ils font le même, mais pas du tout dans l’intention de vous attraper et de vous garder pour looooontemps. Eux, ils ont compris que l’œillade ténébreuse servait juste d’hameçon. Ils jouent comme des petits fous qui auraient découvert un nouveau jouet.

S’il vous sort un regard de la mort, suivi d’un « Tu bois un verre » très assuré puis d’un, « Tu prendras bien un petit thé chez moi ? » C’est sans doute que vous avez mis le pied sur un gros salaud. Ecrabouillez-le et fuyez.

2. Il ne lâche pas son téléphone

Le gros salaud a plusieurs plan drague en même temps. Il ne s’en rend même plus compte, mais il ne lâche pas son téléphone de la soirée. Il le regarde toutes les deux minutes, l’emmène aux toilettes, pianote dessus perpétuellement.

Et dans ce cas, rien ne vaut les règles de nos parents : « Pas de téléphone à table » ! Eh oui, c’est tout bête, mais c’est vachement malpoli. S’il ne peut s’en passer, le cache, et répond en vitesse à des coups de fils ou des textos : il y a baleine sous gravillon.

3. Il se la joue débordé

Il ne répond jamais à vos textos, se dit toujours trop overbooké pour boire un café, vous voit en coup de vent parce « Tu comprends avec le boulot… » et vous dit qu’il va vous rappeler quand il ne sera plus « charrette » … Non il se fout de vous !

Lorsqu’on est sous le charme d’une personne, on se débrouille toujours pour la voir et l’appeler. Ce n’est pas compliqué de répondre à un texto ou de rappeler lorsqu’on a manqué un appel.

S’il joue au business man à l’agenda surchargé, fuyez ! Ceux-là n’accordent du temps qu’à eux-mêmes.

4. Il est en « rupture »

Il vous dit qu’il traverse une phase complexe, qu’il est en train de quitter sa nana et que tout sera bientôt tellement plus simple entre vous deux. Il vous demande du temps, de l’attente, de la discrétion et pas de messages pour ne pas compliquer les choses…

Bref, il n’arrive pas à quitter sa nana qui le tient comme un petit chien-chien. Sauf que ce n’est pas votre problème. Vous êtes dispo et célibataire tout de suite. S’il veut être avec vous, il doit faire en sorte d’être disponible. S’il n’est pas dispo, il jonglera toujours entre le passé et le présent, la routine rassurante et le pep’s d’une nouvelle relation. Vous n’êtes pas là pour le distraire. Ça dégage !

5. Il vous prend pour une « amie »

Vous couchez ensemble, vous bécotez en soirée, jouez fortement la séduction et… Il vous rappelle gentiment que vous êtes des amis… Mais que peut-être ça peut changer.

Vous vivez donc sur des peut-être, des frustrations, des envies d’aller plus loin… Mais c’est toujours en « amis » que vous devez vous comporter dans la rue avec lui ou le lendemain d’une soirée.

Cette position est atroce, et lui, a tout ce qu’il veut. Vous n’avez pas le droit de faire la tronche quand il drague un autre nana (« Bah quoi ? ça va, on est pas mariés ! »), vous ne pouvez lui demander des comptes, vous n’avez pas le droit d’exiger des réponses à vos messages… Bref, vous vivez un enfer et lui a le beurre, l’argent du beurre et huit crémières.

Fuyez cette relation au plus vite, et allez, histoire de lui faire un petit cadeau, sortez avec quelqu’un d’autre et dites au zozo qui vous prend pour une quiche « Mais quoi ? On n’est pas mariés quand même ?! »

 

LP.

 

Crédit Photo / Pinterest