DOULEUR pendant les RAPPORTS SEXUELS ? Trouvez la SOLUTION

De nombreuses femmes souffrent de douleurs lorsqu’elles font l’amour. Des cas fréquents trop souvent cachés qui mettent à mal la confiance des femmes et l’épanouissement dans leur vie sexuelle.

Petit retour sur un problème à solutionner d’urgence !

1. Ça fait mal où ?

En gros un peu partout et avec une intensité plus ou moins forte : vagin ou vulve, les douleurs peuvent être dès l’entrée du vagin ou plus profondément.

Souvent, ce sont des picotements, des brûlures ou des irritations que ressentent les femmes or, ces zones sont toutes indolores si tout fonctionne bien.

Parfois, les femmes ont peur d’avoir mal, elles se crispent et ressentent des douleurs lors de la pénétration, ce qui est normal quand on « force ».

2. Ça vient d’où ?

Lorsque les douleurs apparaissent dès le jeune âge, il peut s’agir de troubles liés à l’éducation : très stricte et avec de forts interdits qui provoquent des crispations.

Les traumatismes enfouis peuvent faire naître ces douleurs : la tête les a rangés dans un coin pour les oublier mais lors des rapports, les caresses sont vues comme une agression et le corps se referme.

3. Et lorsque tout va bien ?

Les douleurs dues à un blocage psychologique peuvent survenir après une vie sexuelle tout à fait épanouie : problèmes conjugaux, accouchement violent, infidélité…

Les fractures personnelles comme un deuil, une vie professionnelle stressante ou un état dépressif créent également ce type de troubles sexuels.

En résumé : lorsque la tête bloque, le corps ne s’ouvre plus.

L’astuce : se caresser seule, pour se débloquer, se concentrer sur soi et regagner gentiment la confiance de son corps. Mais si le trauma est trop important, il faut consulter un psychologue qui saura parfaitement vous aider à aller mieux.

4. Et si c’était une maladie ?

Parfois, notre corps se dérègle et ça met le bazar dans notre vie sexuelle. C’est par exemple le cas de la sécheresse vaginale qui survient le plus souvent au moment de la ménopause ou suite à la prise de traitements.

L’absence de lubrification rend alors l’acte sexuel douloureux.

L’astuce : des lubrifiants sont à utiliser pour faciliter la pénétration mais il faut oser aller en discuter avec son médecin pour qu’elle trouve d’où vient la cause de la sécheresse.

5. Et l’endométriose ?

Heureusement, on en parle de plus en plus et les femmes peuvent ainsi être aidées dans leur prise en charge.

L’endométriose est la cause d’adhérences entre l’ovaire et l’utérus, de nodules, d’inflammations des tissus cicatricielles qui provoque,t des douleurs aigües dans le bas-ventre.

L’endomètre, la muqueuse de l’utérus, se développe de façon anormale hors de l’utérus et continue de fluctuer comme la muqueuse utérine lors du cycle menstruel : elle saigne pendant les règles. Comme ces saignements n’ont pas d’issues vers l’extérieur, ils provoquent des complications.

Un remède ? On commence tout d’abord par réduite ou supprimer les règles avec un traitement. Cela réduira progressivement les désagréments.

6. Et la vaginite c’est quoi ?

La vaginite (pour le vagin) ou vulvodynie (pour la vulve) peuvent être l’origine des douleurs : ça brûle et ça picote au toucher.

Il s’agit d’une infection due à des germes venant de l’intestin. La gynéco fera un prélèvement, trouvera le germe et vous délivrera le traitement adapté.

Mais cette maladie est encore méconnue et souvent oubliée… Les femmes font parfois des vaginites ou vulvodynie chroniques… Il faut donc régler le problème à la source, pas seulement avec des antibiotiques, mais avec des probiotiques pour régler le corps et l’intestin dans sa globalité.

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à un avis médical.

Crédit Photo / Pinterest