5 ASTUCES pour avoir un BEAU YUKI

Parlons bien, parlons cru ! On prend soin de son minois, mais pourquoi pas de son minou ? C’est plaisant, même rien que pour soi d’être jolie de partout partout non ?

Alors voilà comment bien prendre soin de votre intimité, histoire -aller une couche de romantisme pour calmer le jeu – d’avoir toujours la plus belle des fleurs…

 

1. Epilation : tout un art

Teu teu teu, fini le coup de rasoir à la va-vite pour élaguer les côtés avant un rencart. On la bichonne pour soi comme pour les autres ! Ça donne confiance en soi (si si on vous jure).

Déjà, sachez que la peau de votre intimité est très fine et qu’elle mérite un soin tout particulier (pas comme ces bons vieux mollets !). Elle est sujette à des irritations, des frottements et des démangeaisons (vous vous souvenez de ce gros poil incarné qui vous a fait mal pendant deux semaines hein ?!)

Après l’épilation, on désinfecte bien la zone (sinon, bonjour furoncles et poils incarnés). On préfèrera la cire orientale : peu de douleurs, un poil bien arraché, qui s’amoindrit au fil des épilations et un résultat très doux qui dure !

 

2. Le bon nettoyage

Trop, c’est mal. Pas de douche vaginale ou autres décapages qui ruinent votre flore vaginale : ça vit là-dedans, c’est un joli écosystème bien organisé et vous ne voudriez tout de même pas tuer le monde des lilliputiens à coup de karcher !

On se lave une fois par jour avec un savon au pH neutre qui respectera ces zones sensibles et vous assurera un vie sexuelle confortable.

 

3. Pendant les règles

Pendant les règles vous pouvez éventuellement vous laver deux fois par jour si nécessaire.

Mais surtout, n’utilisez des protections hygiéniques QUE pendant les règles et pas en dehors. Les pertes blanches, c’est naturel ! Elles assurent la propreté du vagin et facilitent les rapports sexuels (le vagin est autonettoyant, c’est trop bien fait).

Les protège-slips portés en permanence créent des frottements, perturbent la flore et deviennent vite un nid à bactéries.

 

4. Côté sexualité

Pendant un weekend torride ou une longue abstinence, le mot d’ordre est prudence…

Soit la flore est soumise à rude épreuve à cause des nombreuses intrusions et frottements, ce qui peut causer des brûlures et des démangeaisons.

Soit, après une longue période sans rapports, le sperme (au pH alcalin) va déséquilibrer le calme et la sérénité qu’avait créés la flore vaginale (visualisez le petit monde des lilliputiens en vacances).

Dans les deux cas, avant un rendez-vous galipette-courbette, on prépare quelques jours à l’avance sa flore vaginale (c’est un peu comme leur crier : « Eh oh les copains, c’est fini les vacances, ‘va y avoir du boulot là-dedans !) en prenant des probiotiques ou des gélules vaginales aux probiotiques (demandez à votre pharmacienne).

 

5. L’hydratation quotidienne

Pour un sexe beau et resplendissant, n’hésitez pas appliquer de l’huile d’amande douce (la bonne huile pour l’intimité) comme vous appliquez votre crème de jour.

Douceur, hydratation et bonheur…

LP.

 

Crédir Photo / Pinterest