ALERTE au COLLEGUE NOCIF ! COMMENT le repérer (et l’annihiler) ?

Inoffensif et docile en apparence, le collègue toxique est un genre bien particulier qu’il vaut mieux savoir cerner avant de se faire bouffer tout cru…

Faites tomber son jeu !

1. Ses remarques

Une journée passée à ses côtés et vous rentrez toute déprimée, stressée et pas contente de vous… Mais qu’avez-vous donc fait ? Bah rien ! Sauf que voilà, le collègue nocif a su ruiner votre moral grâce à des petites remarques fourbes qu’il a savamment délivrées… « Tu sais c’est bien  ce que tu as fait, mais c’était mieux comme on faisait avant… Ce n’est pas de ta faute tu sais, mais les autres parlent beaucoup… J’ai entendu quelques remarques sur toi… »

Et bim, vous voilà mise en concurrence avec « les autres » collègues… L’erreur ? Rentrer dans son jeu et vous mettre à dos tout le bureau. Il faut au contraire s’en fiche royalement : « Ah bon, ils n’aiment pas ? C’est curieux j’ai toujours eu de bons retours sur mon travail. »

2. Son copinage

Le collègue toxique va jouer au grand pote. Vous raconter ses vacances, vous demander des détails de votre vie perso… Et puis un beau jour, vous apprenez que tout le bureau est au courant pour votre herpes…

Ne donnez pas votre confiance à n’importe qui… Malheureusement, tout le monde ne vous veut pas du bien.

3. Son harcèlement

Appelons-le comme ca… Vous envoyer dix-sept mails par jour pour tout et rien peut littéralement vous ruiner votre journée. Il va essayer de vous pousser gentiment à bout afin de vous faire passer pour la timbrée de service. Vous allez être stressée, vouloir vous justifier, devenir hargneuse et passer pour une hystérique qui fait des moulinets avec ses bras et insurge la terre entière.

Il ne faut surtout pas rentrer dans son jeu. Apprenez à prioriser votre travail. A ne pas répondre immédiatement aux mails s’ils n’en valent pas la peine et à structurer VOTRE journée en fonction de VOUS, non de la sienne.

4. L’affrontement

Une fois son jeu décelé, le toxique va être piqué au vif. Il va tenter une ultime fois de mettre K.O. Jamais personne ne lui a résisté, ce n’est pas pour que vous y arrivez… Il va y aller plus fort sur les petites piques lancées et les bâtons mis dans vos roues…

Restez calme et sereine : sa folie ne passera. Ne sortez pas du cadre du travail dans vos réponses : un mail bourré d’énervement ? Ne répondez que sur ce qui concerne le travail. Conservez les mails insultants, ils pourront toujours servir si son jeu malsain va trop loin.

5. Ses rumeurs

Va venir le temps des rumeurs, des petites conversations chuchotées et des messe-basses de cafète pour tenter de vous exclure du bureau…

La vengeance ne sert à rien. Ne rentrez jamais dans ce jeu. Continuez de voir vos collègues normalement et si l’un d’entre eux vous dit « Alors, j’ai entendu dire que toi et le patron faisez des petits dîners hors boulot ? » Répondez avec humour « Bien sûr, d’ailleurs ce weekend on part même faire du camping dans les Landes ! » Les rumeurs s’effondrent toujours lorsqu’elles ne trouvent pas de prises…

Crédit Photo : Pinterest