Je suis AMOUREUSE mais PAS LUI

Oh la tuile. La grosse grosse tuile. Vous êtes tombée raide dingos d’un Monsieur Charmant, sauf que de son côté, bah ça ne prend pas…

Bon, on ne va pas vous dire de vous acharner jusqu’à plus soif. Vous perdriez des plumes, et des cheveux, à force de vous les arracher de colère…

Non, on va plutôt essayer de passer à autre chose avec classe et dignité.

La phase 1 : je chiale, mais j’accepte

Tout d’abord, on arrête de passer trente-six fois devant Zozo pour qu’il nous remarque. Il a compris votre jeu, vous a aussi fait comprendre qu’il ne souhaitait pas vous calculer donc on arrête de se ridiculiser et on rumine dans son coin, seule. Au moins, vous ne rentrerez pas chaque soir encore plus misérable, car vous avez honte de votre comportement de sixième !

La phase 2 : je ne pleure plus, je deviens une warrior

Vous ne vous en êtes bien sûr pas remise. Mais il est temps de rentrer dans la phase : « Ce type est un gros bougre, s’il ne veut pas de moi, il ne me mérite pas ! » Vous irez donc au boulot la tête haute, le talon fier et le snobisme outrancier. Eh oui, terminez les sourires sympas et les rires mignons face à lui : on le snob, on l’annule, on le sort de sa cervelle !

La phase 3 : les nouvelles fréquentations

Vous n’allez pas rester bloquée sur cet échec mineur (c’est lui le problème, il n’a rien compris à vous, c’est un gros bougre). Partez à la conquête de nouvelle connaissance, de gens attractifs, d’amis enjoués, bref, changez d’air pour oublier l’autre troufion !

La phase 4 : l’annulation de Charmant

Une fois que Zozo est un peu sorti de votre esprit, il ne faut pas lâcher ! La rechutte est vite arrivée : une pause déj’ avec lui et vous voilà en train de laisser trainer vos spaghettis dans son assiette pour tenter de faire un remake de la Belle et le Clochard. On tient le cap, on se force encore à ne pas sortir dans les mêmes soirées, à ne pas se dire que l’on est guérie pour ne pas replonger dans le bourbier.  

La phase 5 : la sortie du bourbier

Après les larmes et la colère, vous allez naturellement changer de comportement face à Zozo l’idiot : le croiser ne sera plus une torture et pire, échanger avec lui vous semblera banal, voire fade (si si, il va devenir FADE !) Vous sentirez alors que ce poids de l’amouuuuur transi est définitivement parti ! Et là, vous serez guérie !

 

Léa Philippe

 

Crédit Photo : Pinterest