VAGIN : ces CHOSES que vous ne savez PAS sur lui

Ah on fait un peu les malines, on se dit libérée, connaisseuse de son corps et maîtresse de sa sexualité… Mais mais mais, on a encore quelques lacunes !

Mais en fait, savons-nous vraiment tout sur notre vagin ?

1. Sa taille

Le vagin mesure entre 7 et 10 centimètres de long et… 0 de large ! Ses parois sont collées lorsqu’il est au repos (pas de zozo dans les parages quoi).

Mais en cas de galipettes-courbettes, le vagin peut s’agrandir de 3 centimètres supplémentaires. Il se tend et se détend pour s’adapter à la taille du pénis.

On est trop sympa quand même… Ce n’est pas eux qui adapteraient la taille de Princesse Sofia à notre vagin !

 [SAUT_PAGE]

2. Le plaisir

Ce mythe pornographique qui veut vulgairement que monsieur aille « dans le fond » est complètement infondé. Les zones érogènes du vagin ne se situent pas là mais à mi-chemin entre le fond et l’entrée du vagin, à 4 ou 5 centimètres de l’entrée, côté ventre.

C’est le fameux point G qui, lorsqu’il est stimulé provoque un immense plaisir.

 [SAUT_PAGE]

3. Le lavage du vagin

Aussi fascinant que vrai : le vagin est autonettoyant ! Les lactobacilles qui le composent sont protectrices et nettoyantes. C’est ce qu’on appelle la flore vaginale. Lorsqu’elle est déréglée, on peut voir l’apparition de cystites, mycoses et autres désagréments bien connus… Les antibiotiques dérèglent cette zone et il est recommandé de faire une cure de probiotiques après leur prise. Ils régénèreront la flore intestinale et vaginale.

On utilise donc des nettoyants intimes au pH neutre et on ne décape surtout pas cette zone !

 [SAUT_PAGE]

4. Le sommeil du vagin

Le vagin est « endormi » pendant les premières années de sa vie (pas comme le clitoris qui contient ses 8000 terminaisons nerveuses dès le plus jeune âge).

Les relations sexuelles réveillent le vagin au cours du temps. Il faut des années voire des dizaines d’années pour éveiller totalement le vagin. Beaucoup de travail est nécessaire, on part à son exploration mesdames !

 [SAUT_PAGE]

5. La musculature du vagin

Vous avez un petit Hulk entre les jambes… Si si ! Les muscles permettent la fermeture du vagin (rideau, tout le monde dort !) mais aussi de maintenir un tampon en place, d’enserrer le pénis selon sa forme et de se contracter de façon saccader lors de l’orgasme.

 

Balèze !

 

LP.

 

Crédit Photo : Pinterest