SÉDUCTION : les FEMMES s’emmêlent

Assise à une terrasse de café, deux jeunes gens déboulent. Manifestement en couple, et puis non, finalement pas. Ça se tourne autour, ça se sourit, c’est un peu mal à l’aise et puis. Bim, attaque de séduction massive. Là, on s’est demandé pourquoi ? Pourquoi cette petite amourette mignonne s’est-elle transformée en démo d’allumage ?

 

 

 

 

Ricky arrive un peu avant Fernanda (nous avons volontairement changé leur prénom. Pas pour garder leur anonymat, mais parce qu’on n’a pas osé leur demander.) Après deux trois sourires mignons, Fernanda commande un cocktail. Ricky balance alors avec une fausse assurance de… petit con, pour rester poli : « Ah ouais t’es comme ça toi, tu arrives en retard et tu prends le plus cher ! »

Classe.

 

Fernanda lui rétorque un « Bah ouais » frondeur et se cache sous sa moue boudeuse. « Tu m’as fait mariner le weekend dernier… » lui lance-t-elle, mi-énervée, mi-déçue. Lui, les épaules relevées et la nonchalance travaillée : Ouais ouais, j’étais avec des potes… Soirée…Cool…Détente quoi… »

 

Piquée au vif manifestement, Fernanda lance (beaucoup) trop fort : « T’as vu trois putes en string et t’étais content ! (rire strident qui colle peu avec l’attaque) « Ah non, mais je n’ai rien fait… Pas trop mon genre ça… » Répond Ricky assez sincère (et un peu choqué par la fougue de Fernanda .)

 

Intéressé, Ricky demande ou elle en est côté cœur (grosse tentative d’approche.) Ni une, ni une, le Ricky se prend un aller-retour verbal : « Le néant. Comme d’hab’. En même c’est cool, c’est bien comme ça, on est mieux seul ! » Un peu dépité le Ricky veut en savoir plus : « Pas de soucis, on est franc on est cash. Tu peux me dire ou tu en es tu sais ! »

[SAUT_PAGE] 

 

 

 

Alors Fernanda raconte… « En deux semaines, je me suis fait larguer deux fois. » Elle a pas de pot Fernanda, on se dit… Et puis… « Chris, trente piges, m’a virée de chez lui le salaud ! Bon en même temps, j’étais encore avec Max, le mec de Tinder… Qui a su pour Chris. Et m’a virée violent hier… » Voilà, je suis en pleine déprime de célibataire ! »

 

Alors nous on a eu envie de se lever, de lui dire « Eh oh Fernanda ! Tu dragues un troisième mec en lui expliquant que la vie c’est ça ? « 

On est peut-être un peu ringards, mais le bon vieux rendez-vous galant nous manque… On a envie de croire qu’il existe encore des jeunes qui tombent amoureux l’un de l’autre, juste tous les deux, sans s’observer comme des bouts de bétail à tester…
 

On est peut-être hasbeen… 

 

Léa Philippe

Crédit Photo : Pinterest