FELLATION : comment on fait pour DEMANDER ?!

La fellation c'est ASSEZ génial, on est tous d'accord là-dessus. Mais demander une fellation à sa douce, ça n'est pas toujours très facile…

Suivez le guide pour savoir comment faire !

1. On y va franco

On est suffisamment à l'aise avec la Princesse Culotte pour lui demander clairement ce dont on a envie alors on ne va pas tourner autour du pot pendant des heures. Si le moment est propice, on lui dit qu'on voudrait bien qu'elle nous rende un petit service coquin et on ne mâche pas ses mots !

Ça ajoute du piment et de l'excitation au moment sensuel qui va suivre...

 

2. On y va mollo

Si notre donzelle est plutôt du genre timide et qu'on ne veut pas la brusquer, pas la peine de lui balancer notre requête à la figure. Elle risque de très mal le prendre et de n'avoir aucune envie de s'exécuter. Alors on la câline, on la cajole, on fait monter la température et on lui demande très gentiment une fellation.

Les choses se feront bien plus naturellement comme ça.

3. On y va en rusant

Notre nana est aussi rusée qu'un renard et on sait qu'elle ne fait pas les choses si elle n'a pas VRAIMENT envie. Qu'à cela ne tienne, rien n'empêche de lui demander une fellation en lui promettant de faire aussi quelque chose pour elle. Par exemple, un petit cunnilingus des familles, ça lui donnera peut-être envie...

On ne vous dit pas que le chantage est la manière d'arriver à ses fins, hein, elle est loin d'être courge la Princesse Culotte !

 

4. On y va en rigolant

Pas la peine de prendre le sexe trop au sérieux, on peut très bien faire ça de manière fun ! Alors si veut une fellation, on demande à notre douce si elle a envie d'une petite mise en bouche (Palme d'or du plus beau jeu de mots de la soirée) et – entre deux éclats de rire – on se lance dans une belle partie de jambes en l'air !

C'est quand même plus agréable comme ça.

5. On y va en langage des signes

Parce que les filles ne sont pas les seules à avoir le droit d'être timides, on a parfois du mal à trouver le moment propice pour demander à haute et intelligible voix ce genre de préliminaires. Mais rien n'empêche de lui faire comprendre subtilement de quoi on a envie.

Mimes, langage des signes ou guidage manuel vers la zone concernée, on peut très bien rester silencieux et lui jeter un regard de braise qui veut tout dire.

Crédit Photo / Pinterest