PÉNÉLOPE FILLON : l'HALLUCINANTE carrière FICTIVE !

Bon bah nous, quand on cherche du boulot, on est obligées d'envoyer une centaine de C.V. par jour pour espérer avoir nos chances... Et ce pendant des semaines et des semaines.

Mais notre Pénélope nationale, elle, elle a misé sur le bon cheval et François lui a trouvé LE job idéal.

1. Les débuts modestes

Dès que François a pu, hop, il lui a trouvé un petit job d'assistante parlementaire, pour la modique somme de 3900 euros brut par mois. C'est certainement mérité, elle devait faire un sacré nombre de photocopies.

2. L'augmentation bien méritée

En 2002, après avoir sué sang et eau et bien bataillé pendant son entretien d'évaluation, la petite Pénélope obtient enfin son augmentation et elle passe à 4600 euros par mois.

3. Le changement de boss

En mai 2002, François dit bye bye à son poste de député, mais comme Pénélope est une assistante hors-pair, son successeur décide de la garder. Quelle perle.

4. Le recalcul de salaire

Pour la récompenser de tous ses efforts, son salaire est augmenté et elle gagne la confortable somme de 7900 euros à partir de 2006. Comme ça, ça fait un peu d'argent de poche pour les enfants.

5. L'évolution de carrière

En 2012, François est de retour dans le monde merveilleux des députés. Et hop, en juillet, Pénélope - qui faisait un break depuis quelques mois - revient pour l'assister au mieux.

6. Le pactole

Au total, Pénélope a mis 500 000 euros de côté et s'est constitué un joli pactole pour partir en vacances avec les enfants. Efficace et généreuse, on comprend mieux pourquoi elle est une collaboratrice indispensable.

 

Et pourtant, elle a toujours affirmé ne s'être jamais impliquée dans la vie politique de son mari... Dédoublement de personnalité ou petit mensonge entre amis ?

Crédit Photo / Pinterest