Comment faire DISPARAÎTRE vos COMPLEXES ?

On vous entend d'ici nous dire que vos fesses sont trop rondes, que votre nez est trop pointu et que le dessous de vos bras fait « beuleu-beuleu » quand vous les bougez.

On vous le dit tout net : les complexes c'est so 2016 que ça sera vite démodé en 2017.

Alors mieux vaut apprendre à les éradiquer.

1. L'autopersuasion

La méthode Coué, vous connaissez ? Il suffit de répéter suffisamment de fois quelque chose pour en être convaincue. Si vous trouvez que vos seins sont trop petits, répétez en boucle « j'ai de petits seins et ils sont très bien ». Au bout d'un moment, vous les trouverez parfait.

N.B. : pratique à faire chez soi mais pas trop en société.

2. La confiance en soi

Forcément, à force de marcher toute courbée et engoncée dans une énorme écharpe parce que vous trouvez que vous avez un cou de dinosaure, vous finissez par ressembler à Quasimodo qui court retrouver Esmeralda !

Le secret, c'est de prendre confiance en vous pour vous assumer haut et fort et exposer vos parfaites petites imperfections.

3. Le positivisme

Et que ça broie du noir, et que ça se concentre sur la prétendue mollesse de sa fesse gauche, et que ça chouine sur ses mains minuscules… Il faut commencer par positiver pour se sentir mieux dans sa peau et accepter les petites choses qui font qu'on ne ressemble pas à un top-model !

Et en même temps, une fois que vous aurez vu Kendall Jenner sans make up…

4. Le nouveau look

Peut-être qu'il faut arrêter de mettre des jupes longues et tristes qui vous donnent l'air d'une gentille mamie venue rendre visite à ses petits-enfants ? Vous êtes la seule à trouver que vos mollets sont trop dodus.

Une paire de collants opaques, une mini-jupe en daim et boum : une bombe de plus sur terre.

5. Les atouts

C'est en scrutant vos pores dilatés dans le miroir grossissant que vous vous rendez malheureuse. Concentrez-vous plutôt sur vos atouts qui sont nombreux et font de vous une belle nana qui s'ignore.

Votre sourire et vos petites boucles brunes feront vite oublier un nez dit "de caractère".

6. L'émancipation

Vos complexes ne sont pas forcément nés de votre imagination ultra fertile qui vous aidait à avoir des 18/20 en rédaction au collège. Non. Il a suffit du ricanement d'un crétin avec lequel vous êtes restée quelques semaines pour vous laisser penser que vos cuisses avaient la circonférence d'un tronc d'arbre…

Alors les débiles, aux oubliettes, détachez-vous du regard des autres pour vous sentir mieux !

 

 

MDS

Crédit Photo / Pinterest