NOËL : le GUIDE de SURVIE du REPAS en FAMILLE

Le repas de Noël interminable, sa dinde, ses cadeaux, ses conflits familiaux… ça peut vite devenir un cauchemar !

Si vous angoissez déjà à l'idée d'y aller, voilà un petit guide pour survivre !

1. Gérer les questions gênantes 
Chaque année vous n'y échappez pas ! « Et toi ? Toujours avec ton copain ? », « C'est pour quand le bébé ? ».

Comment annoncer à votre grand-mère qu'entre Johnny et vous c'est fini depuis des mois ? Et que, au vu de vos projets pour les années à venir, elle ne verra sûrement pas ces petits enfants de son vivant… Mieux vaut la préserver, on se tait !

2. Maîtriser les blancs 
Il y a toujours un malaise quand on retrouve ses cousins qu'on voit une fois pas an. Des blancs vont vite s'installer et  vous rappelleront que, depuis que vous avez arrêté de jouer à la Barbie, vous n'avez plus rien en commun avec votre cousine. Mais vous pouvez compter sur le vin pour faire diversion ! Toujours êtes celle qui ressert, on vous adorera !

3. La crise nerf de votre mère
Le repas de Noël c'est un bon moment à passer en famille, mais aussi le moment où se réveillent toutes les tensions enfouies pendant le reste de l'année. Quand vos parents commenceront à s'engueuler devant tout le monde, restez calme, prenez de la distance… loin, très loin et criez : "QUI REVEUT DE LA BÛÛÛÛCHE ???"

4. Les blagues sexistes de l'oncle Bernard
Ça a le mérite de faire diversion quand les autres n'ont plus rien à se dire. Mais supporter le plus grand fan de Bigard pendant un repas de cinq heures peut vous mener, comme votre mère, à la crise de nerf. Ne paniquez pas. Et si possible, placez-vous à l'autre bout de la tablée ! Si vous êtes coincée, vengez-vous en mangeant le dernier Apéricubes.

5. L'ouverture des cadeaux 
Ce moment gênant quand vous devez ouvrir les cadeaux de votre grand-mère qui croit depuis toujours que vous êtes fan de chats. Oui vous aimez les chats, mais pas de là à dédier la décoration de votre appartement à eux, faut pas pousser... Préparez votre tête de circonstance quand vous découvrirez le joli petit chat en cristal et dites-vous qu'il sera utile pour tambouriner au mur quand votre voisin fera trop de bruit.

6. Survivre aux mioches
L'avantage c'est que tout vos cousins ont commencé à procréer. Si l'ouverture des cadeaux se fait avec dix enfants de moins de 8 ans dans la pièce, vous passerez inaperçue et votre tête décue avec. Il faut bien y voir des avantages. Les cris stridents des mioches, c'est aussi une bonne excuses pour vous resservir un autre verre de vin et signaler à mémé que vous au moins, vous ne venez pas avec une marmaille qui ruine son papier-peint. 

7. La nourriture salvatrice
Bonne ou mauvaise idée de se goinfrer pour oublier ? Difficile d'y échapper, quand vous n'aurez plus rien à faire que d'engloutir tout ce qui se présente devant vous sans penser à votre mère qui pleure et aux mioches qui hurlent... En même temps vous serez dans un genre de coma, ce qui permettra de glisser de Noël à votre lit sans même vous en rendre compte...

 

Joyeux Noël !

Crédit Photo : Pinterest 

par