Est-ce que ma CHUTE de CHEVEUX est ANORMALE ? #Perruque ?

Hiiiiii, ça fait au moins 1 semaine que vous trouvez une grosse poignée de cheveux dans votre brosse après le coiffage, et vous êtes déjà en train de vous demander quel type de perruque vous allez devoir vous coller sur la tête quand vous serez à moitié chauve.

Bon, pas de panique, avant de faire un tour sur un forum spécialité « santé », il y a quelques pistes à explorer !

1. Est-ce que ma vie capillaire est FINIE ?

Bon, avant de vous mettre à arpenter les rayons « perruques » des magasins planquée sous un bonnet, un petit topo s’impose : il est tout à fait normal de perdre jusqu’à 150 cheveux par jour ! Oui, ça fait une bonne poignée quand même, et du coup ça aide à relativiser…

On va éviter d’aller retirer les cheveux de sa brosse un à un pour les compter, hein, quand même : si on commence à boucher un peu trop souvent sa bonde de douche, c’est un indicateur fiable ! (enfin, sauf si en fait, on a un bouchon dans les tuyaux, et là c’est plutôt un plombier qu’il nous faut)

2. La chute qui angoisse

On a beau le dire et le répéter en long, en large et en travers, à chaque changement de saison c’est le même refrain : « ouhhhhhh mais je perds BEAUCOUP trop de cheveux, là ! »

On panique, on se jette sur les shampooings spécifiques, les sérums reboosteurs et les cures de compléments fortifiants, et puis en fait on finit par s’apercevoir que tout rentre dans l’ordre très vite.

Voilà, c’est comme les feuilles mortes, c’est la saison, tout simplement !

3. Un indicateur de malbouffe

Oui, on vous a bien vue, l’autre jour, vous bâfrer avec ce gros burger dégoulinant de cheddar… et on sait pertinemment que vous ne pouvez pas vous passer de votre ration de frites hebdomadaire !

Eh bien, ça finit par se voir parce que vous perdez vos cheveux… une alimentation trop chargée en gras, et un taux de cholestérol élevé favorisent la perte de cheveux, oui oui.

Il ne vous reste plus qu’à compléter la soirée raclette avec une bonne petite soupe riche en vitamines B (tomates, carottes, champignons…), et à faire le plein de fer au quotidien (moules, œufs, amandes, épinards, lentilles…).

4. Gare au thé !

Eh oui, siroter du thé vert toute la journée, c’est peut-être bon pour la ligne, mais il faut savoir que la théine empêche aussi l’assimilation du fer par l’organisme, et donc par effet boule de neige vous fait des cheveux tout fins et qui tombent en masse… Alors on évite d’associer les deux si on veut endiguer la chute ! En gros, on évite d'en boire au moment des repas, et on limite le nombre de tasses par jour.

5. Stress ou pilule mal adaptée ?

Eh oui, certaines choses peuvent faire chuter nos cheveux sans qu’on sache d’où vient l’attaque : comme le stress, ou une pilule contraceptive qui ne nous convient pas !

6. Combien de temps ça dure ?

On parle de chute de cheveux « passagère »… jusqu’à 4 mois de perte de cheveux !

Du coup, on se dit qu’on a encore le temps avant de paniquer, hein…

7. La piste médicale

Bien sûr, si vous voyez que votre chute de cheveux s’éternise, c’est que c’est sans doute le moment d’arrêter de surfer sur les forums des sites spécialisés santé (oui, on sait où vous traînez, le soir, quand vous êtes désœuvrée), pour prendre rendez-vous chez un médecin, un vrai en chair et en os.

Attention, on n’est pas en train de dire que vous souffrez d’une maladie grave, hein, mais juste qu’avec quelques analyses vous saurez plus vite ce qui cloche pour endiguer le problème.

Crédit photo / Pinterest