VIOL : la THÈSE qui FAIT TRÈS PEUR !

C'est une étude menée par un chercheur en psychologie et criminologie, Massil Benbouriche, qui aboutit à ce résultat effarant : 30% des hommes seraient prêts à commettre un viol... s'ils étaient certains de ne subir aucune poursuite judiciaire !

Attention, on ne parle pas d'une étude de la communauté scientifique, mais d'un chercheur qui a mené sa propre enquête pour sa thèse sur les agressions sexuelles.

Pour arriver à ce résultat, il a interrogé un groupe de 150 hommes âgés de 21 à 35 ans, en séparant les "alcoolisés", des "sobres", et il leur a fait à tous écouter un enregistrement audio des avances d'un nommé "Martin" à une "Marie".

A sa grande surprise, l'alcool n'a ensuite fait aucune différence sur les réponses apportées à cette question : "Si vous étiez absolument certain que Marie ne porte jamais plainte et que vous ne soyez jamais poursuivi, quelles seraient les chances d’avoir une relation sexuelle avec Marie alors qu’elle n’est pas d’accord ?" 

Car un tiers d'entre eux étaient prêts à un rapport non consenti...

De là à dire que ces hommes pourraient, dans la situation concrète, franchir le pas, on espère qu'il y a un monde !

Crédit photo / Pinterest