VIREE parce qu’elle ne portait PAS de TALONS (et c’est possible en France !)

Nicola Thorp, jeune femme anglaise, s’est faite renvoyer parce qu’elle ne portait pas de talons.

La jeune femme a déclaré ne pas pouvoir travailler neuf heures d’affilées debout en talons (et qui le peut ?!). On lui a donc demandé d’aller acheter une paire de talons ou de rentrer chez elle.

Elle ne s’est pas laissé faire et a créé le hashtag « My heels, my choice » pour lutter contre la dictature du talon. De nombreuses femmes ont raconté leur histoire, similaire à celle de Nicola. La jeune Anglaise lance une pétition afin de rendre illégale l’obligation de porter des talons et récolte 100 000 signatures.

Mais il ne faut pas regarder cela de trop loin, en France comme en Grande-Bretagne, un employé peut imposer une tenue vestimentaire. En France, on ne doit simplement ne pas imposer une tenue qui ne serait pas justifiée pour les taches à accomplir. Mais les décisions de justice se font au cas par cas et penchent rarement du côté de l’employé…

Nicola Thorp soulève un problème encore trop courant dans la société : la tenue d’une femme à son travail est sexualisée. La cravate ou la chemise n’est ni un fantasme, ni un « atout de séduction ». Les talons eux sont encore perçus comme des touches de séduction, tout comme le rouge à lèvres.

Nous avons encore bien des luttes à mener…

Crédit Photo / Pinterest