ENDOMÉTRIOSE et FAUSSE COUCHE : un LIEN établi

C'est le résultat d'une étude française menée par l'INSERM auprès de 750 femmes, et il confirme les doutes que l'on avait jusqu'à maintenant : l'endométriose augmente le risque de fausse couche au premier trimestre de grossesse.

Ainsi, une femme atteinte d'endométriose a 10% de risque en plus de faire une fausse couche durant sa grossesse.

Cette maladie qui touche de nombreuses femmes est encore malheureusement bien méconnue, et fera l'objet de plusieurs recherches dans les prochains mois et les prochaines années. Il est grand temps que l'on en sache plus pour pouvoir la traiter au mieux !

Crédit photo / Pinterest