MISS MÉTÉO : elle BALANCE sur le GRAND JOURNAL

Une Miss Météo pas contente, une histoire de télévision et des gros mots méchants méchants méchants...

 

 

 

 

 

 

Raphaelle Dupire arrive au grand journal en août 2014 et repart… 15 jours après.

 

Un an et demi plus tard, cette Miss Météo de Canal + raconte son aventure…

 

Elle explique être arrivée alors que Doria Tillier était encore THE star de la météo. Elle, timide et rougissante ne sait pas trop ou se foutre dans ce monde étrange. Certains lui disent du mal des autres et balancent sur Doria (elle prendrait du Xanax avant chaque émission). Ambiance quoi.

 

Les auteurs de ses chroniques météo ne s’entendent pas – trop complexe de faire avec deux types d’écritures différents – et elle se rend compte qu’elle n’écrira aucune blague (ce qui la pousse, dit-elle, à répéter des vannes pourries en plateau).

 

Les chaos du direct s’enchaînent et elle galère avec un prompteur de lilliputien « 15 fois plus petit que celui d’Antoine [de Caunes] » (bah, il est peut-être super myope le Antoine ?)

 

 

 

 

 

 

Alors pour faire passer la pilule-météo, elle s’enfile des Kit Kat à longueur de journée (Kit Kat, Xanax, même combat) et picole même avant les directs (ah, nous on croyait que c’était de mise de s’enfiler deux trois coupettes de Veuve Clicquot avant les directs, après aussi, voire pendant pourquoi pas).

 

Ensuite elle se fait tailler par l’Obs et par Enora Malagré de Touche Pas à Mon Post et elle déclare que si elle avait été en face de cette petite conne, elle lui aurait dit ses quatre vérités (oh bah non, faut pas s’énerver comme ça, ça fait des ulcères).

 

Elle convoque donc la production qui lui fait comprendre que ça ne va pas du tout. Elle leur a demandé qu’ils tiennent leurs engagements et la payent jusqu’à la fin (ce qu’ils ont fait, les salauds).

 

N’ayant plus aucun contact avec le Grand Journal, elle raconte être désolée pour eux qui se sont fait chasser de l’antenne quelques mois plus tard et avoue qu’Antoine de Caunes (vous savez l’homme au gros prompteur) a toujours été classe avec elle.

 

C’est bien connu : « Gros prompteur, beau joueur. »

 

La télé, c'est pour le meilleur, et pas pour Dupire ! (Non désolé, il fallait la faire)

 

 

Crédit Photo : Pinterest