Les CLUBS parisiens toujours DEBOUT

Le BADABOUM, le Batofar ou encore le YOYO, clubs de joyeux lurons de la nuit, ont fait passer un message sur le site parislanuit.fr : « La grande famille de la nuit parisienne » restera debout.

« Nous avons perdu des confrères ce week-end mais aussi beaucoup d’amis. C’est la grande famille de la nuit parisienne qui a été visée par ces attentats mais aussi une certaine manière d’envisager la vie que nous défendons tous quotidiennement. La musique, la danse, le partage, les rencontres, le lien social, la mixité sont autant de valeurs que nous portons et qu’à l’évidence ces terroristes ont visées pour les détruire.

Cela ne marchera pas. »

Endeuillés mais debout, les clubs comptent bien faire danser, et pour longtemps, les beaux oiseaux de la nuit.

Paris est une fête. 

Crédit Photo : Pinterest