Magazine féminin, tout sur la beauté

Confidentielles, c’est le site féminin pour tout savoir sur la crème de la beauté : au programme, les dernières tendances décryptées, des conseils beauté pour un minois radieux, des tutos pour des soins maison faciles à réaliser, mais aussi des fiches produits cosmétiques testées par la rédaction. Soins du visage, soins des cheveux, soins du corps, maquillage : tout pour prendre soin de soi des pieds à la tête !

EPILATION définitive : j’ai testé Depil Tech ! Verdict

Je ne suis pas extrêmement douée en matière d’épilation. Poils incarnés, repousse trop rapide, oubli d’une partie de mollet…

 

Ce n’est jamais nickel et j’ai toujours une flemme incroyable de m’y remettre le mois suivant.

 

J’ai donc fait mon petit calcul et me suis dit que ce que j’économisais en matière de cire, rasoir et autre institut esthétique pourrait bien être compensé par un vrai choix de vie : l’épilation définitive.

 

Me voilà partie à la quête d’un centre : je choisis Depil Tech. Rassurée par leur notoriété (oui j’aime bien suivre les leaders parfois !) j’ai filé prendre rendez-vous dans celui du Marais…. Verdict !

1. Une approche ultra pro

On me fixe un rendez-vous pré-séances pour m’expliquer la totalité du protocole, les interdits, les résultats…

Tout d’abord l’utilisation de la lumière pulsée (alors là je me suis crue dans un cours de bio (mais intéressant puisque le rêve de ne plus m’épiler pointait son nez) : la lumière pulsée peut traiter différents types de peaux (métisse et asiatique comprises) contrairement au laser et elle détruit intégralement le bulbe de façon sélective (c’est très ciblé sur le bulbe quoi, pas d’explosion ravageuse à l’intérieur de mon corps.) C’est plus rapide que le laser grâce à la tête plus grande de la machine qui chope bien plus de poils !

J’apprends ensuite la vie de Monsieur le poil : les poils poussent en décalé, c’est donc pourquoi il faut plusieurs séances pour choper tous ces petits intrus qui s’amusent à pousser en quinconce ! Monsieur Poil a aussi un cycle de repousse long : c’est pourquoi on laisse dix semaines entre chaque séance pour flinguer le maximum de monde (20% des bulbes sont détruits définitivement lors de chaque séance.)

Mais le petit plus, c’est que durant toute la durée du traitement on a la peau plus douce et plus lisse !

2. Un centre trop mignon

J’avais un peu peur d’arriver dans un endroit type vétérinaire pour humain qui traite le poil entre deux salles d’attente aux sièges d’hôpital…

Mais non, on arrive dans un lieu blanc, épuré ou l’on peut se prendre pour Victoria Beckham en buvant son petit thé offert, pour faire très discrètement ses séances.

Le personnel est ultra reposant, à l’écoute, souriant : bref, un havre de paix ou l’on a plus honte de parler poils !

3. Le démarrage des séances

Je me suis dit : serre les dents tu vas morfler. Alors bon clairement, ce n’est pas indolore mais une fois qu’on a compris la douleur (un élastique qui claque sur la peau), on supporte totalement. Il y a quelques endroits (des mollets pour moi) qui ont piqué plus que d’autre mais vu que l’épilateur électrique me faisait pleurer, ça ne m’a vraiment pas traumatisé.

Ensuite, lors de la repousse des poils : ils sont tous tombés ! Et n’ont pas repoussé pendant près d’un mois ! C’est déjà un premier moment de gratitude et de bonheur, un genre de pied de nez à dame Nature qui nous a tant fait suer… Dans ta face grand-mère Feuillage !

4. Le résultat au fil des séances

On m’a prévenu : les poils clairs ne vont pas être touchés (comme quoi, ceux qu’on croit faibles peuvent cacher leur jeu !) : ces quelques poils sur le côté de mes genoux tout blonds seront donc toujours là.

Bon ça va ce n’est pas eux qui me gênaient le plus, mais c’est bon à savoir pour ne pas piquer de crise à la fin du programme.

Au fil des séances, on voit bien que le mollet se clairseme, il y a des trous tout doux où personne ne pointe le bout de son nez. C’est assez fascinant, ça m’a passionné durant tout le processus.

5. Après toutes mes séances

Les séances se font toutes les dix semaines (autant dire que la contrainte est légère) et durent environ 40 minutes pour les mollets (une quinzaine de minutes pour les aisselles).

Il est vrai que c’est bluffant. D’abord, ma peau a un aspect qu’elle n’a jamais eu : finies les rougeurs, finis les poils incarnés, me voilà avec des mollets tout doux et uniformes : je suis redevenue un gros bébé à la peau souple (sauf que j’ai le droit de boire de l’alcool) !

OK donc pari tenu : pas de repousse (si, comme je le disais, sur les poils faiblards, les blondinets, ces planqués), une peau uniforme, une tranquillité absolue qui change vraiment la vie !

Le prix maintenant : il s’agit de forfait (et non d’un prix à la séance). Le prix total varie de 170 euros à 1850 euros. Certes c’est un coût, mais c’est à réfléchir quand on voit le budget que l’on met dans les cires, crèmes et instituts TOUTE notre vie…

J’ai même eu le droit de tester la machine pour un diagnostique peau… Ce qui m’a permis de voir que j’avais totalement une peau de rousse (même si je ne suis pas rousse, seulement mon pôpa) et qu’à présent, ce serait indice 50+++ à vie (et peut-être un petit rendez-vous pour traiter les taches qui vont apparaître dans un avenir proche !)

 

LP.

 

Un grand merci au centre Depil Tech au 60 rue de Turbigo, Paris 3,  et aux photo-thérapeutes (oui c’est comme ça qu’on les appelle : les maîtres yoda du poil si vous préférez) qui m’ont tant bichonnée !

Plus d'infos
Crédit Photo / Pinterest
Nous pensons que vous aimerez également
Liens connexes : épilation
Laissez un commentaire

Les derniers potins poudrés