Magazine féminin, tout sur la beauté

Confidentielles, c’est le site féminin pour tout savoir sur la crème de la beauté : au programme, les dernières tendances décryptées, des conseils beauté pour un minois radieux, des tutos pour des soins maison faciles à réaliser, mais aussi des fiches produits cosmétiques testées par la rédaction. Soins du visage, soins des cheveux, soins du corps, maquillage : tout pour prendre soin de soi des pieds à la tête !

J’ai des PROBLÈMES avec le COIFFEUR

Cela fait huit mois que je ne suis pas allée chez le coiffeur, et ce n’est pas parce que je me rase le crane ou que j’ai des cheveux sublimes, c’est juste parce que j’ai des problèmes ave le coiffeur. Par le coiffeur en particulier, lui il est gentil, mais le concept « Ta tête devient une œuvre d’art entre mes mains » ou « Si tu coupes juste les pointes, ça sert à rien, il faut qu’on enlève un bon 6/7 centimètres… »

 

Je deviens faible chez le coiffeur, je ne suis plus moi, je me dis que je dois passer un cap, et que oui, ce carré court est un bon début pour une nouvelle vie pleine de piment.

 

Sauf que non. La vie est nettement moins pimentée quand on est bourrée d’épis… Alors voilà, je suis traumatisée du coiffeur.

1. Le trauma d’enfance

Je pense que mon problème vient d’une (bon, de douze) tentative de coupe de cheveux ratée. Les années 90 ont fait beaucoup de mal aux cheveux, à croire qu’un mec s’est dit : « Hey ! Mais il faut arrêter avec ces cheveux souples et beaux. Soyons futuriste, mettons du gel, déstructurons, virons toute symétrie ! »

Si je retrouve ce type, je le fume. Non deux mèches de chaque côté du visage ne sont pas une bonne idée ; un dégradé qui commence à deux centimètres du crane non plus et tout faire tenir avec du gel nous donne juste des têtes de jeunes fions… Enfoiré qui nous a fait passer une adolescence pourrie.

2. Le mauvais choix

Obnubilée par UNE coupe de cheveux vue sur Pinterest, me voilà arrivant chez le coiffeur avec mon moodboard… « Oui mais là vu tes cheveux, ça va pas rendre pareil… »

Bien sûr je n’écoute pas, je me dis que cette coupe est tellement divine qu’elle ne pourra que me recouvrir de grâce jusqu’à la fin de ma vie.

Non, bah non. Quand on veut une coupe ultra raide alors qu’on a les cheveux ultras souples, ça donne juste un énorme raté capillaire qui met des mois à s’en remettre.

Et quand on a passé une année à mettre des barrettes et à se faire des chignons faute de mieux, eh bien on a peur de retourner chez le coiffeur !

Plus d'infos
Crédit Photo / Pinterest
Nous pensons que vous aimerez également
Liens connexes : coiffeur, cheveux
Laissez un commentaire

Les derniers potins poudrés