Magazine féminin, tout sur la beauté

Confidentielles, c’est le site féminin pour tout savoir sur la crème de la beauté : au programme, les dernières tendances décryptées, des conseils beauté pour un minois radieux, des tutos pour des soins maison faciles à réaliser, mais aussi des fiches produits cosmétiques testées par la rédaction. Soins du visage, soins des cheveux, soins du corps, maquillage : tout pour prendre soin de soi des pieds à la tête !

J’ai encore des TOCS d’ado #MoiJadis

On grandit, on vieillit, on se fait des rides… Tu parles ! J’ai eu un dramatique constat : j’ai gardé de vieux tocs de mon adolescence…

 

Ah ça ne me fait pas spécialement plaisir, je pensais que la disparition des vingt ans irait de pair avec une noble maturité, plutôt chic et classe, un peu : « J’ai une voix rauque et je ne m’énerve jamais. Je fais du yoga et écoute les autres plus que je ne parle… »

 

Bah non en fait, le moi-jadis est encore parfois bien là…

1. L’hystérie de l’impatience

Je me suis vu taper du pied et froncer les sourcils en soupirant comme une petite saleté de quinze ans qui n’est pas contente que ça mère lui dise : « Non, nous irons t’acheter des chaussures le mois prochain. »

Une personne très empotée n’arrivait pas à ranger ses poireaux dans son sac et je suis devenue intérieurement ouf. Je ne supportais pas d’attendre… J’ai fait un genre de « tttttss, rrrrrh » en tapant du talon. Hyper hystérique. Je n’en suis pas fière.

2. La fringue manquée

Bon j’ai trouvé mon style depuis belle lurette, sorte de BD de moi-même où chaque matin, seule la couleur peut changer (c’est-à-dire passer du noir au gris.)

Mais parfois, je ne sais pas ce qui me prends, je traine en ligne sur Zara et je flirte avec des pièces colorées, improbables, absolument pas dans mon genre et je me dis « Hey, si c’était ça la nouvelle moi ?! »

Je commande et je me lance un jour au bureau avec ce haut beaucoup trop structuré pour moi et trop court (purée je ne supporte pas de lever les bras et que mon ventre se découvre. Je crois que je préfèrerais encore montrer mes seins.)

Je rentre chez moi en longeant les murs, je me sens hyper mal et ne remets plus jamais cette pièce immonde qui finit dans le fin fond de mon placard. Voilà comment je peux encore perdre soixante-dix balles par manque de goût.

Plus d'infos
Crédit Photo / Pinterest
Nous pensons que vous aimerez également
Liens connexes : Ado
Laissez un commentaire

Les derniers potins poudrés